Articles

Méthotrexate et risques d'erreur médicamenteuse

Finalisation de la réévaluation des produits à base de méthotrexate en raison des risques associés d'erreur médicamenteuse

Le méthotrexate a de nombreuses indications en oncologie (leucémies aiguës lymphoblastiques) et dans des maladies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde, l’arthrite chronique juvénile, la maladie de Crohn, le psoriasis etc…).

En France dans ces indications la prise de méthotrexate par voie orale s’effectue une seule fois par semaine et la posologie s’exprime en mg/semaine.

Depuis 2007, des erreurs de prises du méthotrexate par voie orale (prises quotidiennes au lieu d’une prise hebdomadaire) ont été rapportées, la plupart associées à des effets indésirables graves d’évolution parfois fatale.

Bien que ce risque d’erreur médicamenteuse soit connu avec le méthotrexate depuis de nombreuses années et malgré les mesures prises pour réduire ce risque dans certains pays (dont la France), des cas de surdosage sont toujours notifiés.

De ce fait, une procédure d’arbitrage de sécurité (selon l’article 31 de la directive européenne 2001/83/EC) a été initiée au niveau Européen en avril 2018 afin d’analyser les raisons de ces erreurs et de discuter de la mise en place de mesures pour réduire le risque.

Le Comité pour l'Évaluation des Risques en matière de Pharmacovigilance (PRAC) a achevé son évaluation et a conclu à la nécessité de mettre en place de nouvelles mesures de réduction de risque.

Les mesures de réduction de risque qui seront mises en place comprennent notamment la restriction de prescription de ces médicaments à des professionnels de santé expérimentés, le renforcement des mises en garde sur les conditionnements, la mise à disposition de matériel pédagogique à destination des patients/aidants et des professionnels de la santé, et une carte patient qui sera attachée aux conditionnements.

De plus, afin de ne pas induire en erreur les patients et les professionnels de santé sur la posologie adéquate (une fois par semaine) des formes comprimées, le PRAC a recommandé la généralisation des conditionnements blisters (plaquettes thermoformées) ; les autres conditionnements des formes orales seront progressivement remplacés.

Les mesures visant à prévenir les erreurs de prise :

  • Seuls les médecins expérimentés seront autorisés à prescrire les spécialités à base de méthotrexate.
  • Les professionnels de santé doivent s’assurer que les patients/aidants ont bien compris la nécessité de se conformer à la posologie hebdomadaire.
  • Pour éviter toute confusion, les recommandations de fractionnement de la dose doivent être supprimées des ”informations produit” des spécialités sous forme de comprimés (Résumé des Caractéristiques Produit (RCP) et notice).
  • Les conditionnements de toutes les spécialités à base de méthotrexate prises une fois par semaine devront comporter un ”rappel visuel” rappelant la nécessité de respecter la prise hebdomadaire.
  • Un document de réduction de risques (carte patient) indiquant le jour de prise hebdomadaire sera mis à disposition des patients/aidants en même temps que le médicament.
  • Un document de réduction de risques à destination des professionnels de la santé sera mis en place avec pour objectif le rappel de la nécessité d’informer le patient sur les conséquences graves liées aux risques d’erreur.
  • Disponibilité des comprimés uniquement sous forme de blisters (plaquettes thermoformées) (mesures mises en place progressivement)