Les permanences au CHU Pontchaillou - Février

Les permanences au CHU de Pontchaillou sont considérées comme une vraie source d’information par les patients, et appréciées quand ils reviennent en consultation.

Ils ont souvent besoin de parler de leur parcours de soin, des progrès avec tel ou tel nouveau traitement ou complément de traitement. Ils disent souvent qu’ils apprécient de se « sentir mieux dans leur peau » . quand le traitement est mieux adapté ( plus de grattage, retour à la piscine, plus de regards gênants…)

Pour ceux qui ont des douleurs articulaires, l’évaluation est plus difficile puisque malgré les améliorations, il subsiste souvent une impression de grosse fatigue

Pendant ce moment privilégié où ils attendent la consultation, cela nous permet de faire le point et je les incite à profiter de ces instants pour bien la préparer.

Je remercie les docteurs Sylvie LEJEAN et MARC PERRUSSEL, pour leur coopération , le Professeur DUPUY et le docteur Catherine DROITCOURT pour leur soutien, ainsi que Claudine LACROIX , secrétaire médicale, pour sa disponibilité.

 

Francine LAIGLE

Déléguée de BRETAGNE

ETP dans le psoriasis/RP : Réunion de réflexion avec les URPS

J’ai participé en décembre et en janvier à des interventions organisées par l’Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS) Infirmiers libéraux de la région PACA auprès de leurs membres sur le thème :

« Comment intégrer les infirmiers libéraux dans le parcours de soin du patient atteint de psoriasis et de rhumatisme psoriasique ».

 Ces 2 réunions ont été réalisées en collaboration avec LEO Pharma.

En décembre 2015, à Saint Raphaël, devant 15 participants, et en janvier 2016, à Aix-en Provence, devant 30 personnes, je suis intervenue avec Madame Stéphanie OCCHIPINTI, infirmière en ETP (Éducation Thérapeutique du Patient) et le Dr Nathalie QUILES pour la partie médicale.

Au programme :

  • Présentation de la maladie
  • Comment l’ETP peut-elle aider ?
  • La relation patient/soignant
  • Une association pour aider le patient

Dans les 2 réunions, il y a eu beaucoup d’échanges et de questions, de la part d’un public intéressé. Comme souvent, on a eu l’impression qu’ils découvraient la maladie pour la première fois !

C’était très positif et le format était vraiment intéressant, aussi bien sur le programme que sur l’organisation.

Nathalie FOSSATI

Déléguée des BOUCHES-du-RHONE