La Journée Mondiale 2015 au CHU de Pontchaillou à Rennes

Suite à la parution dans « Ouest France » d’un article précisant l’existence d’un stand d’information au CHU de Pontchaillou, j’ai reçu beaucoup de visiteurs. A leur demande, j’ai présenté l’association au groupe. Ensuite, chacun s’est exprimé à partir de sa propre histoire, ce qui a permis des échanges entre eux sur la maladie et les traitements.

Certains, qui ont un traitement depuis plusieurs années, ont raconté leur parcours : il a fallu parfois quelques années avant de mettre un nom sur la maladie, notamment en cas de douleurs articulaires. Aujourd’hui, ils ont un traitement adapté, qu’ils ont appris à maîtriser même si parfois, il y a des effets secondaires. Ils disent qu’il faut faire confiance à son médecin, suivre ses recommandations et ne pas hésiter à parler avec lui de ses difficultés.

Ceux à qui on vient d’annoncer que c’est une maladie chronique ont la crainte de perdre leur travail et la peur des traitements autant que d’une aggravation. Ils redoutent d’affronter les amis, les collègues, l’environnement familial. C’est pourquoi ils ont apprécié de rencontrer des patients dont le parcours passe par une bonne prise en charge par un médecin spécialiste : certes, quand cette pathologie est déclarée, c’est pour la vie, mais, le « côté positif », ce sont les traitements qui permettent de retrouver une vie « normale » même s’il y a des hauts et des bas.

Beaucoup de questions sur l’alimentation, les médecines parallèles, les bienfaits des crèmes hydratantes…

Ce furent des moments privilégiés et enrichissants ; ils sont repartis avec de la documentation et , souvent, l’envie de consulter le site internet de France Psoriasis.

Je remercie les docteurs Sylvie LEJEAN et MARC PERRUSSEL, pour leur coopération , le Professeur DUPUY et le docteur Catherine DROITCOURT pour leur soutien, ainsi que Claudine LACROIX , secrétaire médicale, pour sa disponibilité.

 

Francine LAIGLE

Déléguée de BRETAGNE