Stand d'information sur le marché de Thiers

L’automne arrivant, j’ai grimpé dans les montagnes auvergnates pour aller au devant du public. J’ai installé un stand sur la place du marché de ma ville natale de THIERS (63), le 17 octobre 2013 par un beau soleil. J’ai eu le plaisir de constater que les thiernois étaient assez bien informés sur la maladie (non contagion, difficulté à se soigner). Le soir, à 20h, une conférence s’est tenue dans une salle de l’hôtel de ville avec les docteurs Florence ASSELIN rhumatologue et François MICHEL dermatologue devant une assistance d’une quarantaine de personnes. Parmi elles, deux médecins généralistes venus écouter leurs confrères spécialistes pour mieux comprendre ces pathologies. Je les en remercie. Je veux aussi remercier les orateurs, les docteurs ASSELIN et MICHEL, ainsi que monsieur Fabrice BRETEL, coordinateur territorial de santé du canton de Thiers-Ambert, et monsieur le Maire de Thiers pour son hospitalité. Après le verre de l’amitié, je suis repartie satisfaite car, outre les thiernois, certains n’avaient pas hésité à faire près de cent kilomètres pour s’informer, ce qui prouve l’utilité de nos actions.

De la capitale de la coutellerie, je suis allée dans une autre ville auvergnate, Aurillac, ville aux maisons de pierres de lave très sombres. Le centre hospitalier Henri Mondor m’a accueillie dans son hall d’entrée pour une journée d’information auprès des personnes, qui, averties par la presses sont venues s’informer ou parler simplement avec quelqu’un qui vit la même souffrance qu’eux. Le soir a été donnée une conférence par les docteurs DORCIER dermatologue, chef du service de médecine interne, CHEVENNET dermatologue et VERRIERE rhumatologue à Aurillac, devant une cinquantaine de personnes. Véronique ANDRIEU qui pratique le maquillage médical à Avène, a tenu un stand et donné les conseils en hygiène et alternative au grattage lors de la conférence. Là encore, certains étaient venus de très loin. Cette journée avait été préparée avec l’aide précieuse d’une adhérente, madame HINDERSCHIDT. La soirée s’est achevée autour d’un verre de l’amitié où les conversations ont continué.

Je remercie très sincèrement les docteurs DORCIER, CHEVENNET et VERRIERE ainsi que Véronique Andrieu et Mr et Mme Hinderschidt.

En conclusion, France Psoriasis a de beaux jours à vivre, car nous apportons beaucoup à ceux qui souffrent et qui comptent sur nous. Donc, ne baissons pas les bras ! Bon courage à tous.

Josette THEOTISTE

Votre déléguée Auvergnate