PSO Mag Numéro 123 - Décembre 2015


Sommaire N°123



  • L’édito
  • Infos santé
    •  1ère Journée Santé de la peau : notre peau, patrimoine familial et personnel...
    • L'assurance-vie
  • Actualités
    • Le psoriasis chez les séniors
    • La lumière
    • La fatigue dans le rhumatisme psoriasique
    • Rhumatisme psoriasique et activités physiques
  • Dossier spécial
    • Les enquêtes France Psoriasis : pourquoi y répondre ?
  • Vie de l’Association
    • Une nouvelle déléguée pour la région de Toulouse : Vanda MARIJANOVIC
    • La presse en parle
    • Écho des régions
  • Autour du pso
    • Théo et les psorianautes
    • Bulletin d'adhésion
    • Au bout du l, au bout d’un clic
    • Quand le pso se fait roman
  • L’agenda
  • Délégué•e•s de régions

L'édito

2015, année #psoptimistes ?

“Etre optimiste est un combat”
Eric-Emmanuel SCHMITT

En 2015 quels temps forts pour France Psoriasis ?

C’est, en mai, l’accord du Ministère des affaires sociales, de la santé et du droit des femmes de nos campagnes d’information, reconnaissance implicite de la gravité de notre maladie suite à la résolution de l’OMS.
C’est la diffusion, en accès gratuit du premier jeu éducatif en direction des enfants d’âge primaire : “Théo et les psorianautes”, pour les aider à mieux vivre leur psoriasis.

C’est la pérennisation de notre réseau “Psolidaires”, qui prend une place incontournable dans la vie de près de 1 000 personnes.
C’est, en juin, la première fois que l’on utilise le théâtre et l’improvisation comme moyens d’information sur le psoriasis, dans une collaboration patients/ comédiens pour faire naître “Scènes d’un Pso, Scènes d’impro”.
C’est depuis septembre une émouvante exposition photo sur le thème “Ma vie passe avant la maladie”.

C’est le succès de #psoptimistes sur tweeter en cette fin d’année.

Mais c’est aussi ce qu’on oublie trop souvent de mentionner, notre “routine” sans relâche depuis des années : nos missions d’information, d’actions en faveur d’une meilleure reconnaissance de notre pathologie, de sensibilisation tout publics, de participation à la démocratie sanitaire...
Et surtout notre volonté à tous, salariés comme bénévoles, de ne jamais laisser sans réponse un appel à l’aide.

En 2016, comme en 2015, continuons à être #psoptimistes ! Ce n’est pas une réaction naïve, mais une déduction lucide qui s’appuie sur les espoirs que génèrent à la fois les progrès dans la connaissance des mécanismes de la maladie, la diversité croissante des traitements proposés et l’évolution de sa perception sociale.
Un parcours de soin individualisé, une prise en charge plus complète, pour une meilleure qualité de vie, voilà les perspectives pour lesquelles nous militons.

Abordons avec “psoptimisme” cette nouvelle année que je vous souhaite, de tout cœur et en toute amitié, sous le triple signe du bonheur, de l’harmonie et de la solidarité dont nous avons tellement besoin.

ROBERTE AUBERT
Présidente de France Psoriasis

* Sondage IPSOS-France Psoriasis réalisé du 30 juin au 11 septembre 2015 auprès de 767 patients

Commandez vos numéros de PSO Mag en ligne