Vrai / Faux sur le psoriasis

Vrai / Faux sur le psoriasis

Le psoriasis est une maladie contagieuse

FAUX 

Le psoriasis n’est pas contagieux. Une personne atteinte de la maladie ne peut pas la transmettre, ni par le toucher, ni par les vêtements, ni par contact physique. Son origine est multifactorielle : génétique, immunologique,…

Le psoriasis est une maladie psychologique

FAUX 

Le psoriasis est une maladie dite épi-génique soit, impliquant plusieurs gênes et des facteurs environnementaux. Comme toutes les maladies auto-immunes, des facteurs extérieurs peuvent en effet influer sur la maladie : le froid, certains médicaments comme les bétabloquants , le stress (positif ou négatif), le surmenage, l’excès de poids…

Le stress peut être responsable de l’apparition des poussées

VRAI et FAUX

Le stress peut favoriser le psoriasis ou de nombreuses autres maladies. Mais le stress seul ne peut pas expliquer l’apparition même des plaques de psoriasis. L’origine du psoriasis est génétique, associant un dérèglement du renouvellement de la peau et de l’immunité.

Une personne peut souffrir de rhumatisme psoriasique sans avoir de psoriasis cutané

VRAI

Il arrive, dans certains cas rares, que le rhumatisme psoriasique précède l’apparition du psoriasis cutané. Dans ce cas, le diagnostic est encore plus difficile.

La rémission, c’est possible ?

VRAI

Grâce à la recherche, l’impact du psoriasis peut désormais être diminué voir disparaître. 
On parle alors de blanchiment des plaques, et non de guérison, ce qui a pour effet d’atténuer ou de supprimer les démangeaisons et la desquamation. Deux phases sont à prendre en considération dans le traitement de la maladie : la phase « d’attaque » qui vise à réduire et éliminer les plaques existantes et la phase « d’entretien » qui vise à empêcher l’apparition de nouvelles plaques.

Le psoriasis peut être héréditaire

VRAI

Pour 40% des patients, un ou plusieurs membres de leur famille sont atteints par la maladie. Si l’un des deux parents est atteint, le risque pour l’enfant de souffrir de la maladie varie de 5 à 10 %.

Le psoriasis touche uniquement les parties externes de la peau

FAUX

Les études actuelles semblent démontrer que le psoriasis, dans sa forme étendue, est associé à des facteurs de risque cardio-vasculaires, tels que l’obésité, les dyslipidémies, le diabète… 
Une prise en charge « globale » des patients est donc nécessaire et elle ne doit pas se limiter à la peau !

Le sport est contre-indiqué en cas de psoriasis

FAUX

Au contraire, le sport est bénéfique car il permet de se sentir mieux dans son corps. Un bénéfice non négligeable quand on a une maladie telle que le psoriasis qui abîme l’image corporelle. Le patient peut donc pratiquer n’importe quel sport ; il n’existe aucune contre-indication. Attention toutefois aux zones de frottements (ex : selles de vélos, cheval…) et pensez à les protéger.

Si vous avez un rhumatisme psoriasique, privilégiez les sports doux (natation, vélo, marche, yoga, gym douce…) pour éviter de trop solliciter les articulations.