Lutter contre les démangeaisons dans le psoriasis

Rédigé par Les Ateliers d'Avène, 1 octobre 2010

Le grattage est la conséquence des démangeaisons provoquées par les pathologies. Les conséquences sont : écorchures, risque de surinfection et épaississement de la peau (lichénification).

Le besoin impérieux de se gratter induit un cercle vicieux :

Ainsi, il faut éviter de s’écorcher/se gratter la peau pour éviter qu’elle ne démange : moins je me gratte, moins j’ai envie de me gratter.

Les causes des démangeaisons

Les causes des démangeaisons sont :

  • L’inflammation lors des poussées
  • La sécheresse de la peau
  • L’habitude de se gratter
  • Le stress

Nous n’avons pas toujours conscience des moments pendant lesquels nous nous grattons, il est donc important de déterminer ce moment et de savoir pourquoi.

Dire à un patient « arrête de te gratter », est une remarque exaspérante qui donne souvent encore plus envie de se gratter. Il est donc nécessaire de trouver une alternative au grattage car la démangeaison ne s’arrête pas sans solution et que, souvent, se retenir donne encore plus envie de se gratter.

 

Quelques alternatives :

L’hydratation:

Elle prévient et calme les démangeaisons, il existe plusieurs manières de s’hydrater : la première consiste à s’appliquer un émollient plusieurs fois par jour en couche fine. Conseils : Il est bon de toujours avoir un tube de crème à portée de main : dans la chambre, dans le salon, dans la poche, dans le sac à mains. La seconde est l’utilisation d’eau thermale: il suffit de faire des pulvérisations prolongées, d’appliquer des compresses imprégnées d’eau thermale puis d’appliquer un émollient. Enfin boire 1,5 l minimum d’eau par jour (pour un adulte) est fortement recommandé.

Le Froid :

Il « anesthésie » la démangeaison. Il suffit de mettre le spray d’eau thermale au réfrigérateur. Une fois qu’il est bien frais : le pulvériser ; puis souffler sur la zone qui démange.

Les contacts doux :

Il faut éviter de s’écorcher avec les ongles. Vous pouvez alors vous gratter avec :

  •  Avec un objet, ex : Roulettes de massage, roulettes en bois, galets…
  • Avec les mains

Ne pas se gratter avec l’ongle !

Il est préconisé de :

Frotter avec la paume de la main :

  • Tapoter, se pincer, presser
  • Se gratter, « à contre sens » les ongles à l’envers
  • Détourner l’envie de se gratter

Trois méthodes :

Gratter autre chose :

  • Un « doudou gratt-gratt »
  • Gratter quelqu’un d’autre (son conjoint, un(e) ami(e), …)

S’occuper les mains :

  • Balle anti-stress
  • Cailloux, billes dans les poches…
  • Faire des travaux manuels…

Modifier certaines habitudes

La relaxation

  • Respiration abdominale
  • Faire du sport
  • Ecouter de la musique douce
  • Yoga, sophrologie, techniques de relaxation

Pour les parents :

  • Faire un massage à l’enfant
  • Lui lire un livre,…

Remarques

Pour les démangeaisons de la nuit :

  • Appliquer un émollient avant de se coucher
  • Ré-appliquer un émollient dans la nuit, si nécessaire
  • Avoir un spray d’eau thermale et une crème hydratante sur la table de nuit
  • Ne pas trop se couvrir
  • Aérer la chambre (18°C maximum)
  • Faire en sorte qu’il n’y ait pas de résidus de lessive et du pollen dans les draps
  • Mettre des gants en coton ou en soie

Il est important de se fixer des objectifs réalisables. Commencer par déterminer les moments pendant lesquels vous vous grattez le plus. Ensuite, vous pourrez choisir une ou plusieurs solutions pour chaque moment. Dans un premier temps, concentrez-vous d’abord sur les périodes les plus difficiles.

Résultat

Un nouveau cercle vertueux :