Les localisations du rhumatisme psoriasique

Quel est le pronostic du rhumatisme psoriasique ?

Même si l’on a considéré pendant de nombreuses années que le rhumatisme psoriasique était moins sévère que la polyarthrite rhumatoïde, les données de la littérature dont on dispose aujourd’hui tendent à prouver le contraire.

Tout d’abord, la destruction des articulations débute avec les premiers symptômes et se poursuit tout au long de la maladie.

Ces destructions s’accompagnent le plus souvent de déformations irréversibles des articulations, conduisant à un handicap fonctionnel important, et aggravant également le handicap social consécutif aux lésions cutanées.

Une étude canadienne a même clairement démontré que le rhumatisme psoriasique entraînait une diminution de l’espérance de vie.

Le sexe féminin, l’inflammation biologique, l’âge de début, l’apparition précoce de destructions radiologiques ainsi que l’atteinte de plus de trois articulations de manière simultanée sont autant de facteurs de mauvais pronostic.